Publier une annonceSe connecterCréer un compte

Le top 10 des colocataires à bannir

Astuces

Nos conseils pour éviter de finir dans une coloc de fous ( à part si vous aimez ça 😉) !!!

Voici un TOP 10 des colocs à bannir (pour éviter de finir seul, isolé, au bout du monde, hein !). Être en coloc, c'est bien mais être avec le coloc de ses rêves, c'est encore mieux. D'ailleurs, c'est un peu pour ça que Wattamate a été créé ! Découvrez vite tous les "risques colocatifs" si vous décidez de ne pas passer par Wattamate (Ouhhhhhh... c'est très effrayant).

1 – Le fainéant de la colocation

Ce type de colocataire qui passera tout son temps libre sur le canapé, devant la télé, sur son ordi, son smartphone…C’est souvent aussi celui-ci qui laissera la vaisselle pendant des jours et des jours dans l’évier.C’est lui aussi qui te demande : « On mange quoi ce soir ? »Enfin, c’est bien lui qui ne fait rien du tout mais qui invitera tellement de monde dans la colocation pour passer des moments festifs, à manger, boire, s’amuser… mais qui ne préparera rien, qui ne rangera pas et qui dormira dès que la soirée sera finie !

2 – Le coloc humoriste

Faire des blagues, c'est la meilleure solution pour découvrir l'humour de quelqu'un.Mais cela peut être aussi la meilleure solution pour entamer une guerre civile au sein de la colocation. Des blagues lourdes auxquelles il faut se forcer à rire, avec en tête d’affiche : « Tire mon doigt pour voir ».Se faire réveiller avec un sceau d'eau ou voir sa voiture remplie de balles de tennis le jour où l’on doit partir à un rendez-vous super important. Ou encore, se faire bloquer son iPhone pour 30 min, 1 heure ou plus, car notre colocataire humoriste aura tapé un nombre incalculable de fois un faux code PIN…

3 – Le « Ghost » de la colocation

Alors celui-là est pas mal. Généralement, il souhaite s’installer en colocation dans le but de faire des économies. Bien sûr, mais aussi et surtout, pour ne plus se retrouver seul dans une ville dont il ne connaît rien.Seulement, une fois que le « coloc’fantôme » se tisse une vie plus sociale, un phénomène étrange et totalement paradoxal apparaît : Il n’est quasiment plus jamais présent !Souvent en soirée et quelques fois trop occupé à concrétiser ses pistes Tinder. Mais aussi toujours overbooké, ce coloc attendrissant et sympa au départ, ne devient que l’ombre de lui même et il ne reste alors que les photos pour se rappeler que celui qui est arrivé à la coloc après 3 semaines d’absence, n’est autre que son colocataire, fantôme, qui vient de rentrer.

4 – Le « m’as tu vu »  de la colocation

Ce colocataire a une passion dans la vie : Lui même. Il rempliera l’appartement ou la maison (pour les plus chanceux) de miroirs. A la base, vous étiez deux, mais avec tout ça, vous aurez l’impression d’être 10 colocataires ou alors, au palais des glaces de la foire du trône…Ce colocataire qui a pour job d’être son auto community-manager : Il se prend en photo et la poste de partout, sans oublier d’envoyer deux-trois Snap… de sa belle gueule.Bref, insupportable !

5 – Le trop sociable de la colocation

Un célèbre dicton Tuche dit : « Les amiches de mes amiches sont mes amiches »… tout est résumé.Ainsi, la colocation se transformera en centre social, en cours de récrée ou encore en salle de cinéma. Tout le monde est le bienvenu dans SA colocation et ça, sans demander d’avis à personne. Du moment qu’ils ne viennent pas les mains vides, ma foi…

6 – Le kleptoman de la colocation

Il dérobera subtilement la nourriture ou la dernière boisson fraiche qu’il reste dans le réfrigérateur alors qu’il fait 40° à l’ombre dehors et que tous les autres colocataires sont en train de fondre.C’est lui aussi qui, par une feinte dont il a le secret, s’emparera de la télécommande pour changer la série TV en cours.Ce colocataire a un pouvoir incroyable, un entrainement digne de ce nom pour voler tout ce dont la colocation a besoin et se l’approprier. Il est la base des problèmes !

7 – Le maniaque de la colocation

Surtout, ne rien laisser trainer. A l’instar du kleptoman, l’objet en question sera dérobé mais ce coup ci, finira rangé.Tout doit être classé dans un certain ordre, pour ne pas déclencher « une faille spatio-temporelle qui remettrait en cause l’humanité ».Aucune tâche ne doit paraître, auquel cas, cela pourrait être considéré comme un outrage !Le maniaque est limite parano, il ne faut pas déconner avec lui !

8 – Le partageur de la colocation

Ne fermant jamais la porte de sa chambre, ce colocataire aime tout partager avec vous. La musique qu’il écoute à son réveil ou sous sa douche, les séries qu’il regarde dans le salon à toute heure ou ses conversations téléphoniques, vous savez tout de lui et de ce qu’il aime, sans jamais pour autant lui avoir parlé durant des heures.

9 – L’avare de la colocation

Non, il ne joue pas dans une pièce de théâtre signée Molière… Il n’aime juste pas faire les courses, mais aime bien manger en grande quantité. Bizarrement, il a de l’argent, mais préfère le garder, «au cas où». Et il faut se battre pour qu’il paie sa part ...Souvent, c’est celui qui se paie les plus belles vacances et qui adore les raconter à tout le monde à son retour. Il énerve !

10 – L’intello/Le bosseur de la colocation

Il se prend trop au sérieux. Il ne sort jamais. A l’opposé du trop sociable, il déteste sortir, préfère bosser son prochain partiel ou sa nouvelle mission confiée par son manager. Il refuse chacune des soirées organisées et n’accepte de sortir que le temps d’un café, là où une borne wifi est dispo, pour pouvoir continuer de bosser, malgré tout.Si vous voulez en savoir plus et découvrir qui sont les colocataires en France vous pouvez cliquer ici.

Retrouvez la communauté de Wattamate sur Facebook et Instagram
Source photo :

Trouvez votre logement

Inscrivez-vous et invitez vos amis à rejoindre votre groupe pour trouver ensemble le logement de vos rêves !

plante_colocation_DIY