Comment accompagner un investisseur vers la colocation

Nos conseils pour accompagner un investisseur vers la colocation : la solution locative la plus rentable.
Investisseur_colocation_location
Fiche pratique suivante

Comment accompagner un investisseur vers la colocation

En tant que professionnel de l’immobilier, vous êtes régulièrement amené à conseiller de futurs investisseurs sur le bien qu’ils vont acquérir. Dans le cas d’achat pour de la mise en location, la question du bien dédié à la colocation se pose de plus en plus souvent. Voici les arguments clés pour accompagner un investisseur vers la colocation, la meilleure solution pour l’achat dans l’immobilier ancien !


1. Du choix dans les biens à la vente

Aujourd’hui, de nombreux biens taillés pour la colocation sont disponibles sur le marché. Trop grands pour des investisseurs “classiques” ou pas assez “coups de coeur” pour des acquéreurs en résidence principale. Ces biens s’adressent à des investisseurs qui vont se concentrer sur la rentabilité et la praticité du bien (transports, accessibilité, commodités, possibilité de faire des chambres) et non sur des critères d’affect. Vos connaissances du marché vont vous permettre de cibler facilement les bons biens et raccourcir vos délais de vente sur certains biens. Un exemple concret : un T4 de 72m2 en plan courant sera assez difficile à vendre à une famille car trop petit et sans extérieur mais très intéressant pour de la colocation !

2. Un potentiel locatif très intéressant

En dehors du fait de pouvoir maximiser son loyer, la colocation représente un marché de plus en plus tendu. En moyenne 8 à 10 dossiers sont déposés pour un logement ou une chambre disponible à la colocation.Une aubaine pour nos investisseurs ! La durée de mise en location s’en retrouve donc très raccourci, favorisant la rentabilité de ce type de bien.

3. Un format de location sécurisé

Contrairement à la croyance, la colocation ne présente pas plus de risque qu’une location classique. N’hésitez pas à orienter votre investisseur vers un bail qui regroupe l’ensemble des colocataires avec une clause de solidarité et une clause de relocation. Très sécurisant pour le bailleur, ce modèle est parfaitement accepté des colocataire qui peuvent quitter la colocation en trouvant leur propre remplaçant.

4. Une fiscalité qui peut être très favorable

En choisissant la location meublée, l’investisseur peut bénéficier d’une fiscalité sur ses revenus très intéressante. La location meublée non professionnelle (statut LMNP) ne relève pas des revenus fonciers mais du régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Cela permet de déduire de ses revenus l'amortissement du bien et donc de ne pas être fiscalisé pendant de nombreuses années.

5. Des investissement qui peuvent s’autofinancer

Dernier point : la rentabilité d’une colocation peut être suffisamment élevée pour que les revenus perçus (nets de charges) soient supérieurs à la mensualité du crédit nécessaire à l'investissement ! Votre client se retrouve donc à créer du patrimoine sans le moindre effort d’épargne!

Fiche suivante